NEWSLETTER INTERNE DU PERSONNEL

Ils se sont fait vacciner, paroles de salariés

Pourquoi se sont-ils fait vacciner ? Ont-ils ressenti des effets secondaires ? Quel message souhaitent-ils faire passer ? Certains salariés vaccinés ont accepté de répondre à nos questions et de partager leur expérience.


Joanna Touati, Manipulatrice radio
Pourquoi vous êtes-vous fait vacciner ?
Je me suis fait vacciner car je suis une personne à risque (Diabète de Type 1) et que si ça peut m’éviter d’aller en Réa ça m’arrange. Mon diabétologue me l’a aussi fortement conseillé.
Quels effets secondaires avez-vous ressentis ?
Pour l’instant juste une petite douleur au point d’injection mais comme après chaque vaccin.
Êtes-vous satisfaite de vous être fait vacciner ?
Oui satisfaite car l’organisation pour se faire vacciner était très efficace, le personnel dédié très compétent.
Que diriez-vous aux personnes qui ne souhaitent pas se faire vacciner pour les convaincre ?
Je dirais que c’est bien de le faire car ça nous enlève l’appréhension d’avoir une forme grave si on est porteur du virus et puis il faut voir le côté pratique c’est que si l’on veut voyager plus tard le vaccin nous sera demandé donc…

Dr Romain Natale, Radiothérapeute
Pourquoi vous êtes-vous fait vacciner ?
J’ai déjà eu la Covid19 avec une forme franchement symptomatique, mais il y a + de 9 mois, et il nous manque des certitudes sur mon risque d’être réinfecté ou d’être un maillon dans la chaîne de transmission. Dans les études sur les vaccins ARN, les patients vaccinés ayant eu la Covid19 auparavant n’ont pas eu plus de quelques désagréments, comme le reste de la population. Je souhaitais donc être protégé à titre personnel mais aussi limiter le risque pour mes proches s’il s’avérait que je puisse être contaminant à nouveau.
Quels effets secondaires avez-vous ressentis ?
Le seul effet secondaire que j’ai ressenti est une douleur atroce mais très fugace quand j’ai enlevé le pansement de ma peau fortement dotée en poils. Sérieusement, sur le vaccin en lui-même, pas d’effet notable.
Êtes-vous satisfait de vous être fait vacciner ?
Oui, je ferai ma prochaine dose dans 3 semaines.
Que diriez-vous aux personnes qui ne souhaitent pas se faire vacciner pour les convaincre ?
J’aurais envie de leur dire que la vaccination est un acte à la fois intéressé et désintéressé, pour se prémunir d’une maladie grave, qui nous affecte tous de près ou de loin, dans nos corps, dans nos esprits et dans notre tête. Les mesures barrières et de restriction de la vie sociale ne pourront pas éradiquer cette épidémie et ne font que la bloquer, transitoirement. Son évolution, si on ne la stoppe pas radicalement, va être à l’apparition de nouveaux variants et de nouvelles mutations, avec le risque de voir éclore une souche plus dangereuse et mortelle (comme le premier SARS-COV chinois ou le MERS-COV Saoudien). La seule solution pour mettre un coup d’arrêt à cette pandémie passe obligatoirement par une vaccination large, pour qu’on se protège individuellement et qu’on protège aussi ceux qui ne peuvent pas être vaccinés pour raisons de santé (traitements en cours, immunodépression chronique notamment…). Même si la vaccination à ARN fait peur car c’est une solution technique diffusée pour la première sur un vaccin, qui a été développé rapidement vu les enjeux sanitaires mais aussi financiers pour les laboratoires, cette technologie n’est pas nouvelle en soi et permet surtout de ne plus avoir à utiliser un vecteur viral comme on trouve sur les vaccins de générations précédentes, et toutes les données sont rassurantes sur son utilisation chez l’homme.
Mais je les inviterai plutôt à lire une série de publications par « Vie de Carabins » ou la BD « Putain de COVID », qui le diront mieux que je n’y arriverai et avec plus d’humour et de bonne humeur.

Valérie Quey, Assistante Médicale
Pourquoi vous êtes-vous fait vacciner ?
La première raison est que je suis considérée comme personne à risque par rapport à mes antécédents médicaux. Ensuite je pense que c’est pour l’instant la seule solution pour tous de se sortir de cette pandémie, de protéger et se protéger de ce virus et du risque de développer une forme grave.
Quels effets secondaires avez-vous ressentis ?
Juste une petite douleur au bras qui a reçu l’injection et quelques frissons mais pas plus que pour le vaccin de la grippe.
Êtes-vous satisfait de vous être fait vacciner ?
Oui, comme « une épée de Damoclès qui s’atténue » cela me réconforte et je me sens plus en sécurité, même si je sais qu’il faut continuer à faire attention et maintenir les gestes barrières.
Que diriez-vous aux personnes qui ne souhaitent pas se faire vacciner pour les convaincre ?
Qu’ils se penchent sur l’histoire de la médecine et particulièrement sur les vaccins qui ont été trouvés, ces vaccins qui protègent et sauvent toujours des vies et, que c’est une chance pour nous d’avoir un vaccin pour maitriser la COVID 19.
Qu’il faut faire confiance à la médecine et que les potentiels effets secondaires sont vraiment minimes.
De ne pas penser qu’à soi mais à tous et au moins déjà à ses proches, qu’ils regardent l’évolution et se rendent compte que si l’on veut sortir de cette pandémie c’est pour l’instant la seule solution et en tous cas la plus sûre n’ayant pas de traitement.
Que même s’ils sont jeunes et sans comorbidités cela ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pas développer une forme grave, que le risque existe et encore plus avec « l’inconnu sur les éventuelles mutations futures du virus ».

Dominique Teissier, Cadre de Santé
Pourquoi vous êtes-vous fait vacciner ?
Je me suis vaccinée parce que je pense que c’est la seule solution pour arriver à retrouver une vie quasi normale.
Je trouve dommage de ne pas profiter d’un vaccin mis en place plutôt rapidement et qui pourrait nous empêcher d’avoir une forme grave de la maladie.
Quels effets secondaires avez-vous ressentis ?
Je n’ai pas eu d’effets secondaires en dehors d’une légère douleur au niveau du point d’injection pendant 12h environ.
Êtes-vous satisfait de vous être fait vacciner ?
Je suis tout à fait satisfaite de m’être fait vacciner.
Que diriez-vous aux personnes qui ne souhaitent pas se faire vacciner pour les convaincre ?
Je dirais aux personnes qui ne souhaitent pas se faire vacciner de réfléchir à l’avenir qui nous attend sans la vaccination. Le virus n’a pas évolué sous une forme qui nous laisse croire qu’il va disparaitre.
Le moral des gens est au plus bas et je pense que par la vaccination nous allons avoir de moins en moins de contamination.
Je ne crois pas au danger du vaccin mais beaucoup plus aux risques graves du virus.

Y a-t-il un danger et faut-il vacciner quelqu’un qui déjà eu la COVID-19 ou qui a été infecté par le SARS-CoV-2 sans le savoir ?

Les données des essais cliniques de Pfizer-BioNTech et Moderna suggèrent que leur vaccin est sûr et probablement efficace chez les personnes ayant déjà été infectées par le SARS-CoV-2. La HAS n’a pas prévu la vaccination systématique des personnes ayant un antécédent de Covid-19 symptomatique mais les personnes ayant un tel antécédent pourront être vaccinées si elles le souhaitent. La vaccination peut être réalisée sans tenir compte des antécédents d’infection asymptomatique par le SARS-CoV-2. Il n’est pas recommandé d’effectuer un test viral ou une sérologie à la recherche d’une infection en cours ou antérieure par le SARS-CoV-2.

Les vaccins Covid-19 peuvent-ils rendre les femmes stériles ?

Non, les vaccins anti-infectieux ne peuvent pas rendre les femmes stériles. Il n’y a aucune possibilité qu’un virus à ARN codant pour une protéine virale puisse entrainer la production d’anticorps contre des protéines humaines (comme la syncitine-1 certains l’avaient évoqué).