Novembre 2022

Actus


Deux projets du Centre lauréats su 13ème Appel à Projet Santé du Département 06

Le Centre Antoine Lacassagne s’est de nouveau distingué lors de l’Appel à projet Santé du Département en obtenant le financement (à hauteur de 50%) de deux projets.

  • Amélioration de la prise en charge du patient traité en protonthérapie oculaire grâce à une nouvelle chaise robotisée 7 axes (Projet du Dr ALOI et Dr GROULIER)

La chaise de traitement située au bout de la voie de faisceau MEDICYC, utilisée en protonthérapie oculaire, a été mise en service en 1991 au Centre Antoine Lacassagne. Depuis lors, des jeux entre les pièces mécaniques la constituant sont apparus, maintes fois corrigées au cours des trois dernières décennies mais qui ont induit un changement de prise en charge des patients du fait de son usure irréversible. Chaque déplacement de la chaise nécessite en routine une prise de clichés rayons X afin de valider le bon positionnement de la tumeur par rapport au faisceau de traitement protons.

La nouvelle chaise sera associée à un robot 7 axes offrant, outre une reproductibilité de positionnement, élément primordial dans le cadre des traitements par proton, de nouvelles possibilités de prise en charge des patients, en évitant de les sur-irradier par des clichés rayons X inutiles liés au manque de reproductibilité de la chaise actuelle.

Cette nouvelle chaise permettra aussi de prendre plus facilement en charge les enfants et les grands adultes, d’éviter certaines positions de maintien inconfortable pour le patient ou d’accéder à des angles de traitement auparavant impossibles à atteindre et aussi de diversifier la prise en charge de tumeur peu profondes (type peau), non éligibles à ce jour.

  • Optimisation des doses délivrées en radiothérapie interne vectorisée au 177Lu-PSMA pour le cancer de la prostate (Projet de M. KOULIBALY, M. GASTEUIL, Dr CHARDIN et Dr ROLLET)

Le cancer de la prostate métastatique représente 20 000 nouveaux cas par an en France, dont 48 % à 80 % seront résistants à la castration, c’est donc un enjeu majeur de santé. Un nouveau médicament radiopharmaceutique (177Lu-PSMA) permet désormais de proposer à ces patients une nouvelle solution thérapeutique via la Radiothérapie Interne Vectorisée (RIV) par une cure de 4 à 6 cures de ce traitement.

En radiothérapie externe et en curiethérapie, une étude dosimétrique est réalisée préalablement à tout traitement. Ce n’est pas le cas actuellement en RIV où l’on délivre au patient une activité forfaitaire sans connaître précisément la dose qui va être déposée au niveau de la cible tumorale ou des tissus sains. Cela aurait pourtant 2 avantages majeurs :

  • Disposer de données dosimétriques permettant d’optimiser l’activité délivrée au cours des cures successives
  • Documenter la dose déjà déposée au niveau de chaque type de tissus (moelle osseuse par exemple) dans le cas où une radiothérapie externe classique doit être prescrite par la suite.

Ce protocole complet (Clinical Dosimetry Workflow) sera développé dans le service de médecine nucléaire et permettra l’estimation de la dose délivrée au patient : il comprend entre autres la mise en place et la validation des étapes de calibrage des caméras scintigraphiques, d’acquisition, de reconstruction et de quantification des images du patient, de prétraitement et enfin d’estimation de la dose.



Acquisition d’un nouveau scanner de repérage

Un nouveau scanner de repérage va être installé sur le site Est, en lieu et place de l’ancien, entraînant un transfert des patients du site est vers le site ouest du 21 novembre au 23 janvier 2023.

Des travaux d’installation du nouveau scanner de repérage du Département de Radiothérapie sont prévus sur le site Est entre le 21 novembre et fin décembre 2022. Le nouveau scanner sera installé en lieu et place de l’ancien. La salle de traitement et son environnement immédiat accueilleront une nouvelle salle de réveil pédiatrique.

Pendant cette période, les patients pris en charge sur les accélérateurs du site Est devront réaliser leur scanner de repérage sur le site Ouest. La Direction des Soins a organisé ce transfert d’activité entre les deux sites afin d’assurer la continuité de prise en charge de nos patients. Le scanner sera livré pendant la dernière phase des travaux. Son installation débutera le 2 janvier 2023 et durera une semaine. Puis les équipements biomédicaux annexes (injecteur, repérage surfacique, lève malade) seront mis en place. L’équipe de physique du Centre réalisera les contrôles qualité validant le bon fonctionnement du scanner qui sera restitué aux manipulateurs. La reprise de l’activité de ce nouveau scanner de repérage du site Est, très similaire à celui du site Ouest mis en place en 2016, est prévue le 23 janvier 2023.


Lancement de la plateforme d’Imagerie du Centre

A partir du 21 novembre, le Centre proposera un accès simple, sécurisé et rapide aux résultats d’imagerie. Il sera désormais possible pour les patients et médecins correspondants de visualiser et télécharger en ligne les images et compte-rendu de ces examens.

Pour accéder au portail : https://cal-imagerie.nice.unicancer.fr ou depuis la page d’accueil du site du Centre www.centreantoinelacassagne.org

POUR LE PATIENT

Le patient doit tout d’abord renseigner son e-mail auprès de l’agent d’admission. Dans un délai de 24 à 48 heures après validation médicale de son compte-rendu, il reçoit automatiquement un mail avec son lien de connexion, son identifiant et son mot de passe pour accéder directement à la plateforme d’imagerie. Il peut alors visualiser et télécharger ses résultats.

Les résultats sont également automatiquement adressés au médecin qui a prescrit l’examen et peuvent également être envoyés à d’autres médecins (maximum 3) à la demande du patient (il lui suffit de communiquer leurs noms à l’agent d’accueil pour chaque nouvel examen).

Si le patient ne souhaite pas que ses médecins reçoivent les résultats, il doit le préciser à l’agent d’admission.

Si le patient ne souhaite pas du tout bénéficier de ce service, il peut facilement désactiver son compte à la réception du mail automatique.

POUR LE MEDECIN PRESCRIPTEUR

Le médecin reçoit un mail avec le lien de connexion, son identifiant et son mot de passe pour accéder directement à la plateforme d’imagerie.

En se connectant le médecin arrive sur un tableau de bord avec la liste des patients pour lesquels il a été renseigné en tant que médecin prescripteur d’un examen d’imagerie médicale.

Il peut alors consulter les résultats et télécharger les images. Il peut également accéder aux examens antérieurs.

Tous les agents d’admission ont été formés à cette nouvelle plateforme. Les médecins prescripteurs vont être informés par courrier postal ou mail ; et les patients seront informé par voie d’affichage, remise de document d’information aux guichets d’admission et campagne sur les réseaux sociaux.


Premiers patients opérés grâce au robot chirurgical DA VINCI Xi

A peine un mois après son installation au bloc opératoire, deux premiers patients ont été opérés le 28 octobre dernier avec le robot chirurgical de dernière génération.

C’est grâce à l’implication et l’investissement des équipes biomédicales, techniques, administratives, médicales et soignantes du Centre que ces deux premières interventions, en chirurgie ORL et chirurgie gynécologique ont pu être réalisées dans des délais si rapides après l’installation du robot.

La chirurgie robotique permet une chirurgie mini-invasive en gynécologie, et en ORL (en passant par les voies naturelles pour cette dernière), ce qui simplifie les suites post opératoires. Les patients peuvent ainsi récupérer plus rapidement et avec moins de séquelle. Un grand merci aux équipes du Centre pour leur engagement.


Ils nous ont rejoints

Ludovic FRANCO, Ouvrier, Atelier
Dr Romain LEFEVRE, Médecin Anesthésiste Réanimateur, Bloc Opératoire


Le chiffre du mois

51.000

C’est le montant en euros collecté par le Centre lors de la campagne d’appel aux dons « Horizon Rose et Azur ».
Une somme importante réunie grâce au soutien des partenaires locaux et nationaux ainsi qu’à la générosité du grand public engagé pour la recherche contre les cancers du sein.