Janvier 2023

Actus


Certification : zoom sur la mission d’appui Unicancer

Du 4 au 6 janvier dernier, 3 collègues d’autres CLCC : ingénieur qualité, directeur des soins et médecin, sont venus nous auditer dans les conditions d’une certification de la haute autorité de Santé (HAS).

Avec la même rigueur que celle exigée par l’HAS, nos collègues Unicancer ont réalisé 25 audits au total en 2 jours soit :

– 6 audits système : Qualité de vie au travail/travail d’équipe, Dynamique qualité et Amélioration continue, et 4 entretiens avec les professionnels dont 3 réalisés avec les équipes de nuit
– 6 audits Patient traceur avec observations
– 11 audits Traceur ciblé avec observations (dont 6 sur le circuit du médicament, 2 pour la prévention des infections associées aux soins (endoscopie, précautions standards et complémentaires), 2 sur la gestion des évènements indésirables graves (USC, B5/USCH) et 1 sur la transfusion
– 2 audits Parcours Traceur avec observations (parcours patient chirurgie ORL traité par radio chimio concomitante et parcours oncopédiatrique en PHE)

Des points forts ont été valorisés comme l’identitovigilance, la connaissance du numéro d’urgence vitale, le respect de la dignité des patients, le respect des risques liés aux rayonnements ionisants mais aussi des points de vigilance sur la sécurité du circuit du médicament et la prévention du risque infectieux. Nous travaillons sur une feuille de route et un plan d’action très clairs pour améliorer notre organisation, ajuster nos pratiques et renforcer nos supports d’information au cours des prochaines semaines.

Une restitution est prévue en CME le 16 janvier puis en réunion de cadres.

Merci à tous les professionnels médicaux, paramédicaux, qualiticiens et service support pour leur mobilisation et leur participation au cours de ces deux jours et durant les semaines à venir dans la mise en œuvre du plan d’actions issu de ces audits.



Un nouveau scanner de repérage

Livré fin décembre, installé entre le 2 et le 10 janvier dernier, le nouveau scanner de repérage de radiothérapie site Est accueillera ses premiers patients lundi 23 janvier.

Livré fin décembre 2022, le scanner de repérage a été installé entre le 2 et le 10 janvier dernier.

L’installation des équipements biomédicaux annexes (Injecteur, Lasers, Repérage surfacique) est prévue par la suite. L’équipe de physique du Centre réalisera les contrôles qualité validant le bon fonctionnement du scanner avec ces équipements biomédicaux. Une période de formation des différents professionnels sera sacralisée avant la reprise de l’activité de ce nouveau scanner de repérage du site Est, prévue le 23 janvier prochain.


Lancement des groupes de travail Développement Durable

Les groupes de travail démarrent en ce début d’année après répartition des volontaires au sein de ces groupes.  Les pilotes sont nommés. La dynamique collective est donc lancée, il n’y a plus qu’à !

Une prochaine NewsLetter permettra de faire un retour sur les premières décisions prises.

Le Comité de Pilotage Développement Durable remercie vivement les volontaires engagés dans ces groupes. Nous sommes certains qu’ils feront souffler un vent nouveau dans notre établissement concernant les problématiques environnementales.

Alors surtout, n’hésitez pas à contacter ces groupes de travail si vous avez une suggestion. Le développement durable est un domaine suffisamment large et une préoccupation suffisamment partagée pour que chaque individu puisse exprimer un avis ou partager une idée.


Retour sur l’inspection de l’ASN

L’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) a réalisé trois inspections au Centre fin novembre 2022, deux dans le Département de radiothérapie pour l’activité de curiethérapie et le site ouest, et la troisième dans le Service de Médecine Nucléaire. Les résultats de ces 3 inspections attestent d’une démarche qualité structurée, efficiente, dynamique et évolutive pour les 3 secteurs inspectés.

Les inspecteurs ont souligné et apprécié les efforts considérables mis en œuvre en radiothérapie pour structurer une démarche qualité opérationnelle et partagée. Les rapports de l’ASN sont maintenant structurés en 3 parties : demande de réponse prioritaire, autre demande, constats ou observations n’appelant pas de réponse.

Des actions seront donc à mener dans ces 3 secteurs, en voici quelques exemples :
– En curiethérapie : compléter la procédure de fond de vagin et réaliser un exercice de blocage de source
– Au site ouest : mettre en place un audit par les pairs en protonthérapie, simplifier la gestion documentaire qualité, communiquer à partir des retours d’expérience nationaux publiés par l’ASN, ajuster les effectifs alloués à la démarche qualité en radiothérapie, réaliser le bilan des exigences spécifiées
– En médecine nucléaire : étudier la faisabilité de l’optimisation d’actes de scintigraphie rénale et cardiaque, ajuster les effectifs alloués à la démarche qualité et nommer un responsable opérationnel qualité, ajuster le plan de gestion des déchets…

Les résultats sont à la hauteur de l’investissement et la contribution de tous.  

Nous poursuivrons notre travail Qualité au quotidien et pour tous les nouveaux projets qui nous attendent.


Infos RH

Nouveau logiciel, nouveau bulletin de paye : ce qui change en janvier

Depuis le 1er janvier 2023, la Direction des Ressources Humaines s’est doté d’un nouveau logiciel de gestion administrative des salariés et de paye.
La migration vers ce nouveau logiciel a fait l’objet d’une reprise de l’ensemble de vos données administratives connues à ce jour.

Ce qui change en janvier 2023 :

Pour les salariés bénéficiant de la dématérialisation de leur bulletin de salaire sur DIGIPOST,

Exceptionnellement, lors du mois de janvier, le salarié va recevoir un nouveau bulletin de paye par voie postale en sus de la version dématérialisée qui sera déposée dans le nouveau coffre-fort ARKEVIA. Une note accompagnera ce bulletin de paye pour expliquer les modalités de connexion à ce nouveau coffre-fort. DIGIPOST, quant à lui, reste actif mais ne sera plus alimenté des bulletins de paye.

Pour l’ensemble des salariés,

A la réception de ce bulletin, si le salarié constate une anomalie sur ses données individuelles, il devra informer le bureau du personnel par mail. Cette migration est complexe et même si elle a fait l’objet d’une préparation attentive, et d’une vérification renforcée, des erreurs peuvent se produire.

Des ajustements seront peut-être nécessaires sur certaines rubriques de paye sur les prochaines payes de février et mars. Nous vous remercions par avance pour votre compréhension.


Le chiffre du mois

2023

C’est le chiffre l’année qui verra entre autres :
Les examens internalisés de génétique constitutionnelle
La certification de la Haute Autorité de Santé
L’ouverture de l’Institut Axel Kahn
Une deuxième IRM à l’Institut Méditerranéen de Protonthérapie
Le changement d’un accélérateur en radiothérapie